Scroll to Top

#Burundi| Lancement de la campagne “Marche vers la lumière” (chirurgie de la cataracte)

By La Rédaction / Published on Saturday, 03 Dec 2016 00:58 AM / No Comments / 136 views
nijimbere-j
              La ministre burundaise de la Santé Publique, Josiane Nijimbere

La ministre burundaise de la Santé Publique, Josiane Nijimbere, et l’ambassadeur de Chine au Burundi, Zhuo Ruisheng, ont coprésidé vendredi le 02 Décembre 2016 dans les enceintes de l’Hôpital Prince Régent Charles(HPRC) à Bujumbura, une cérémonie solennelle de lancement de la campagne “Marche vers la lumière” pour l’opération des malades burundais souffrant de la cataracte au Burundi.

Ces opérations seront menées par onze médecins ophtalmologues chinois, dont huit venus directement de Chine et trois autres prestant localement au sein de l’HPRC.

“Cette campagne constitue la preuve, s’il en est encore besoin, de la grandeur de la coopération sino-burundaise, et de la sincérité de l’amitié de plus d’un demi-siècle entre les peuples Chinois et Burundais”, a déclaré dans son allocution de circonstance la ministre Nijimbere.

En effet, c’était le 21 décembre 1963, que le Burundi, a pris la décision d’établir les relations diplomatiques avec la Chine.

Cette campagne d’opération chirurgicale de la cataracte, a-t-elle précisé, permettra, dans un premier temps, de soigner environ 200 patients souffrant de cette pathologie.

Pour permettre aux patients sélectionnés à travers le pays de recouvrer la vue, a-t-elle ajouté, la délégation d’ophtalmologues chinois, est venue avec des instruments chirurgicaux et des médicaments “les plus avancées” pour effectuer des interventions chirurgicales pendant 15 jours.

La cataracte, première cause de cécité dans le monde en général et au Burundi, touche généralement des personnes de plus de 50 ans.

“Mais la cataracte est une maladie curable puisqu’il suffit d’opérer la personne pour lui redonner la vue. Malheureusement, la plupart des Burundais ne sont pas en mesure de supporter le coût de l’opération et les produits pharmaceutiques jusqu’à la guérison”, a fait remarquer la ministre burundaise.

C’est donc en vue de contribuer à la réduction de la prévalence des maladies ophtalmiques dont la cataracte que s’inscrit cette campagne, a-t-elle insisté.

Elle en a profité pour adresser ses “chaleureuses salutations” aux experts et ophtalmologues chinois qui font partie de cette campagne “Marche vers la lumière”, ainsi que toute la reconnaissance du peuple burundais pour cette aide touchant un domaine “hautement sensible” de la santé.

De son côté, l’ambassadeur chinois a souligné que la campagne “Marche vers la lumière”, est un volet du programme de coopération sino-africaine dans le domaine de la santé, tel qu’annoncé en début décembre 2015 au sommet sino-africain de Johannesburg (Afrique du Sud) par le président chinois Xi Jinping.

M. Zhuo a signalé également que la mise en œuvre de ce programme au Burundi est le résultat d’un protocole d’accord signé en septembre dernier entre la partie chinoise et la partie burundaise, pour la réalisation “gratuite” des opérations de cataracte en faveur des patients burundais avec des équipements chirurgicaux chinois.

Il sied de signaler aussi que sur les 200 patients burundais bénéficiaires de ces opérations et sélectionnés parmi les 1217 patients souffrant de la cataracte, le moins jeune est âgé “seulement de quelques mois”, tandis que le plus âgé approche 90 ans.

Selon des données fournies par la Direction du Système d’Information Sanitaire(DSIS) relevant du ministère burundais de la Santé Publique, le Burundi a notifié en 2014 et en 2015, respectivement 1197 cas et 645 cas de malades atteints de cataracte.

Source : Africatime

3,451 total views, 4 views today

Comments

comments

Categories : french homepage societe