Scroll to Top

Le PARCEM menace de saisir la Cour Constitutionnelle

By Julien Barinzigo / Published on Thursday, 31 Aug 2017 04:57 AM / /

Dans une conférence de presse animée par Faustin Ndikumana, le Président du PARCEM, il a fait savoir que son organisation va ”saisir la Cour Constitutionnelle si len Gouvernement persiste et signe de transformer la contribution aux élections de 2020.Dernièrement, le Ministre de l’intérieur Pascal Barandagiye avait annoncé que tout burundais doit contribuer aux élections alors que le Président Nkurunziza avait signifié que la contribution est volontaire et en fonction des capacités du contribuable.

Pour Faustin, les taxes sont des contributions d’un citoyen aux activités de l’État.

De plus, les élections ne sont pas de nature des calamités naturelles pour lesquelles le Gouvernement peut interpeller la population à contribuer selon l’article 70 de la constitution , loi de référence par excellence de toutes les lois d’un pays.

”C’est irritant quand on analyse ce qui se fait au niveau de la gestion du budget national”, regrette Faustin.

Il justifie ce regret par le manque de contrôle de la gestion des fonds accordés aux différents ministères, le manque de provision annuelle, l’existence des actions contraires à la constitution et des exonérations allant jusqu’à 20 millions par ans qui constituent des fraudes légalisées.

Le Président du PARCEM conseille au Gouvernement du Burundi de faire assoire la discipline budgétaire , de bien gérer le peu qu’il y a, d’instaurer le système budget programme et de combattre l’enrichissement illicite.

Faustin terminé par rappeler qu’il persiste un grand dérapage dans la gestion du budget annuel auquel il faut inclure les fonds alloués aux élections au lieu de chercher des dépense de souveraineté à un citoyen qui contribue régulièrement via le paiement des taxes et en achetant des produits dont le prix inclue le TVA.

”Contribuer aux élections comme loi, serait contribuer doublement, car n’eut été les taxes imposées le gouvernement , une bouteille de primus n’achèterait à 600fbu”, s’étonne ce spécialiste du domaine de l’économie natif de la province Ngozi.

1,519 total views, 1 views today

Add Comment

Comments (0)

Write a comment ...
Post comment
Cancel