Scroll to Top

Le SEPEDUC dénonce un”redéploiement sans respect des droits de l’homme”

By Julien Barinzigo / Published on Tuesday, 03 Oct 2017 07:40 AM / /
Au milieu, Niyongabo Gérard, Président du syndicat SEPEDUC

Dans une conférence de presse animée ce mardi 3 octobre au centre communautaire, le Syndicat des Enseignants Professionnels de l’Education (SEPEDUC), Niyongabo Gérad, le Président de ce syndicat a affirmé que les critères qui ont été élaborés pour le redéploiement des enseignants  ne respectent pas les droits de la personne humaine et  constituent en eux-mêmes des injustices prévisibles pour l’avenir. C’est cette raison qui a poussé le syndicat à s’adresser au Ministre de l’éducation via une correspondance.

Pour Gérard, les critères d’ancienneté et de célibat constituent des lacunes. Le premier expose les enseignants redéployés les années précédentes et le second contredit les textes  légaux et réglementaires en vigueur au Burundi qui ne condamne personne au mariage.

Au niveau de l’exécution du travail de redéploiement, le SEPEDUC note des irrégularités. Dans certaines directions scolaires où il ya manque criant d’enseignants, la commission a eu le courage de redéployer le peu qu’il avait ou envoyer des enseignants là il n’ y a pas de besoin d’enseignants. L’exemple est celui de la commune Mukaza, Direction d’Enseignement Mukaza, Lycée du Lac Tanganyika où certains enseignants se sont envoyés à Gatumba et rejetés par le Directeur a affirmé qu’il n’a pas besoin d’enseignants.

Selon Gérard, les enseignants redéployés trouvent des difficultés liées au logement car bien des écoles n’ont pas de hommes et sont obligés de se déplacer vers les centres qui environnant.

En définitive, le Syndicat des Enseignants Professionnels de l’Education (SEPEDUC) déplore le’’ régionalisme institutionnalisé à la base dans la distribution des parcelles’’.Il ne va pas par quatre chemins et demande la transparence dans la gestion des recours et dans l’enrôlement des encadreurs. Sur ce, le syndicat fait majoritairement des lauréats de l’Institut de Pédagogie Appliquée, IPA propose la méthode de glissement pour assurer  l’équité et tenir compte de la dignité des enseignants.

Juma Edouard, le porte parole du Ministère de l’Education avait fait savoir lors de l’émission publique à Ngozi que des recours sont en cours contrairement à ce que les concernés croyaient : Pas de recours dans le processus de redéploiement des enseignants.

 

8,550 total views, 138 views today

Tagged as:

Add Comment

Comments (0)

Write a comment ...
Post comment
Cancel