Scroll to Top

Les décès dus à la rougeole ont diminué de 84% par rapport à 2000

By Editor / Published on Saturday, 28 Oct 2017 17:49 PM / /

 Selon un nouveau rapport publié aujourd’hui par plusieurs organisations de premier plan dans le domaine de la santé, la rougeole a entraîné 90 000 décès en 2016 ce qui représente une baisse de 84% par rapport à 2000, où l’on avait enregistré 550 000 décès attribuables à cette maladie. C’est la première fois que le nombre de décès dus à la rougeole est inférieur à 100 000 par an.

«Parvenir à sauver, en moyenne, 1,3 million de vies grâce au vaccin antirougeoleux est un succès extraordinaire qui nous permet de croire qu’il sera possible, voire probable, d’assister de notre vivant à l’éradication de la rougeole, déclare le Dr Robert Linkins, de l’Initiative contre la rougeole et la rubéole (M&RI) et responsable du service de la lutte accélérée contre les maladies et des maladies à prévention vaccinale aux Centers for Disease Control and Prevention. La M&RI est un partenariat conclu en 2001 entre la Croix-Rouge amércaine, les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis d’Amérique, la Fondation pour les Nations Unies, l’UNICEF et l’OMS.

On estime que, depuis 2000, 5,5 milliards de vaccins à valence rougeole ont été administrés à des enfants dans le cadre de services de vaccination systématique et de campagnes de vaccination de masse, ce qui a permis de sauver 20,4 millions de vies environ.

«Nous assistons depuis plus de 20 ans à une baisse considérable du nombre de décès dus à la rougeole mais, maintenant, nous devons tout faire pour qu’il n’y ait plus un seul cas. La rougeole sera éliminée seulement si tous les enfants, partout, sont vaccinés contre la maladie», souligne le Dr Jean-Marie Okwo-Bele, Directeur du Département Vaccination, vaccins et produits biologiques de l’OMS.

Les objectifs en matière d’élimination de la rougeole au niveau régional sont loin d’être atteints. Le taux de couverture par les 2 doses de vaccin antirougeoleux requises stagne à 85% environ depuis 2009, bien loin des 95% nécessaires pour enrayer la maladie, et, malgré une augmentation récente, le taux de couverture par la deuxième dose n’était que de 64% en 2016.

Beaucoup trop d’enfants encore – 20,8 millions – ne reçoivent pas leur première dose de vaccin antirougeoleux. Plus de la moitié de ces enfants non vaccinés vivent dans six pays: le Nigéria (3,3 millions), l’Inde (2,9 millions), le Pakistan (2 millions), l’Indonésie (1,2 million), l’Éthiopie (0,9 million) et la République démocratique du Congo (0,7 million). Comme la rougeole est une maladie virale très contagieuse, des flambées de grande ampleur continuent à frapper ces pays et d’autres pays d’Europe et d’Amérique du Nord, exposant les enfants à de graves complications, comme la pneumonie, la diarrhée, l’encéphalite et la cécité, et pouvant même entraîner la mort.

Les organismes impliqués ont observé que les progrès accomplis vers l’élimination de la rougeole pourraient être remis en cause lorsque les ressources destinées à la lutte contre la poliomyélite, qui financent les services de vaccination systématique, les campagnes de vaccination contre la rougeole et contre la rubéole ainsi que la surveillance, diminueront puis disparaîtront après l’éradication de la poliomyélite. Les pays où l’on déplore le plus de décès dus à la rougeole sont ceux qui dépendent le plus des ressources destinées à la lutte contre la poliomyélite et donc ceux où l’on risque d’assister à une régression après l’éradication de la poliomyélite.

«Cette baisse remarquable du nombre de décès dus à la rougeole a été possible grâce à l’acharnement des agents de santé, des gouvernements et des organismes de développement qui a permis de vacciner des millions d’enfants dans les pays les plus pauvres. Cependant, nous ne devons pas être exagérément optimistes. Trop d’enfants ne bénéficient pas des vaccins vitaux. Pour que ces enfants soient vaccinés et que nous puissions nous fixer des objectifs réalistes en vue d’éliminer la rougeole, nous devons améliorer considérablement la vaccination systématique en nous appuyant sur des systèmes de santé solides», déclare le Dr Seth Berkley, PDG de Gavi, l’Alliance du Vaccin, l’un des principaux soutiens des programmes de vaccination contre la rougeole dans le monde.

Source : OMS

7,980 total views, 3 views today

Categories : french Health homepage youth

Add Comment

Comments (0)

Write a comment ...
Post comment
Cancel