Scroll to Top

La plupart des jeunes ne s’intéressent pas à la politique (enquête)

By La Rédaction / Published on Tuesday, 26 Dec 2017 03:17 AM / /

Une “large frange” des jeunes burundais entre 15 et 29 ans “ne veulent plus appartenir à un parti politique et ne sont nullement intéressés par la chose politique”, selon une enquête publiée dimanche par Centre National d’Alerte et de Prévention des Conflits(CENAP).

La vice-présidente du CENAP, Mme Libérate Nakimana, a précisé dimanche à BujumburaLe que le CENAP a abouti à ce résultat au cours d’une enquête menée sur un échantillon de 400 000 jeunes burundais dans les 18 provinces du pays avec un thème central ainsi libellé: “les aspirations de la jeunesse burundaise”.

“Fustigeant les fréquentes divergences au sein des formations politiques aux dépens de la cohésion nationale, 81,4% des jeunes interrogés ne veulent pas s’engager en politique via l’appartenance à un parti politique quelconque, alors que 90% d’entre eux expriment un vif désir de rester très éloignés des ennuis à caractère politique”, a-t-elle expliqué lors d’un atelier dédié à la présentation des résultats de cette enquête.

En réaction à un tel état d’esprit au sein de la jeunesse burundaise, le vice-président du Front pour la Démocratie au Burundi(FRODEBU; parti d’opposition), Léonce Ngendakumana, a fait remarquer que ces aspirations de la jeunesse burundaise, “sont fondées”.

Les résultats de l’enquête reflètent une “réalité vécue” au Burundi, car, selon lui, rares sont des politiciens burundais mettant en avant les intérêts vitaux du pays en général et de la jeunesse en particulier, une situation qui provoque ainsi un “ras-le-bol” dans les milieux de la jeunesse burundaise.

Pour sa part, le secrétaire permanent au ministère burundais de l’Intérieur et de la Formation Patriotique, Déogratias Ruberintwari, a déclaré que le gouvernement burundais a “bien capté les préoccupations majeurs” de la jeunesse burundaise.

Pour remédier à cette situation, a-t-il promis, le gouvernement burundais va s’appuyer sur les résultats de cette enquête, pour apprêter un module de sensibilisation à l’intention des jeunes burundais avec comme programme-phare la mise en place d’une campagne de formation patriotique, destinée à inciter la jeunesse burundaise burundaise incarnant le “Burundi de demain” , à adhérer aux formations politiques “avec un élan d’enthousiasme”.

Actuellement, le Burundi abrite une population de près de 11 millions d’habitants dont les 2/3 sont des jeunes âgés de moins de 25 ans.

3,934 total views, 0 views today

Add Comment