Scroll to Top

#Burundi | Au nom de la justice fiscale,CIDEP consacre trois jours de sensibilisation à Cibitoke

By Julien Barinzigo / Published on Monday, 11 Jun 2018 08:04 AM / /
Photo de famille,Rugombo, Salle Burundiano, 7 juin Photo B.Julien

 

‘’Qui paie les impôts et taxes au niveau communal contribue à la promotion de l’autonomie financière des communes et ainsi à la mise en œuvre de la politique nationale de la décentralisation”, dixit Ndikumana J.Bosco .

Tubirabe Libain(assis ), Nzoyisenga Aimable en cravate et Ndikumana J.Bosco en chemise bleu ciel clair , Salle Burundiano le 7 juin, Photo B.Julien

Dans le cadre du  projet ’’La promotion du civisme fiscal pour un financement optimal du Développement’’, le Centre d’Appui aux Initiatives locales de Développement et d’Assistance aux personnes vulnérables, CIDEP a réuni les percepteurs d’impôts, les administratifs provinciaux et communaux ( Buganda et Rugombo) impliqués directement dans la collecte d’impôts et taxes en vu de partager les connaissances les plus approfondies en matière de justice fiscale.

 

Pour Tubirabe Libain, le Conseiller économique du Gouverneur de Cibitoke l’activité réalisé par le CIDEP est à saluer en ce sens que ”la population oublie souvent que ce sont les taxes qui aident dans le développement du pays : construction des écoles, des routes, les frais d’achats des médicaments, les soins de santé des enfants, des femmes  qui accouchent, payement des salaires des fonctionnaires, des forces de l’ordre et de sécurité”.‘’Tout commerçant qui se respecte doit payer les taxes .Je vous invite à payer les taxes pour développer notre pays’’, a lancé Tubirabe Libin.

Selon Nzoyisenga Aimable, le Directeur Exécutif  du Centre d’Appui aux Initiatives locales de Développement et d’Assistance aux personnes vulnérables, CIDEP, depuis le mois de mai ce centre  a organisé des activités dans les communes de Buganda et Rugombo de la Province Cibitoke visant la réussite du projet ’’La promotion du civisme fiscale pour un financement optimal du Développement’’.

Ainsi, en date du 5 juin, CIDEP a rencontré les percepteurs d’impôts, les cadres de deux communes et les autorités provinciales directement impliqués dans la collecte des impôts et taxes. De même, le 6 juin l’équipe du CIDEP en mission à Cibitoke a rencontré les cadres administratifs dans la commune Rugombo avec le même objectif.

En date du 7 juin,  pour clôturer les trois jours d’activités intenses, une date que Nzoyisenga Aimable a jugée  de très importante car ‘’en plus des contribuables déjà rencontrés, le CIDEP a partagé les notions de justice fiscale, expert à l’appui,  avec les représentants des associations, des commerçants  ouvrant dans les deux communes. L’objectif de toutes ces rencontres était de partager les connaissances très approfondies en mastère de justice fiscale.

Le choix de deux communes résulte d’une étude préalable commanditée par le CIDEP au terme de laquelle le centre a constaté que les contribuables comme les percepteurs d’impôts et taxes  nécessitent un renforcement des capacités.

Ndikumana J.Bosco , expert consultant en planification du développement durable, n’a ménagé aucun effort pour convaincre son auditoire à payer les impôts et taxes. Il a soulevé pas mal d’obstacles à la collecte d’impôts et taxes. Parmi ces obstacles, il y a la croyance qui date de longtemps.

Pour lui, ’’La perpétuation de la croyance « Payer les impôts et taxes, c’est financer l’oppresseur » a été consacrée par l’incapacité des dirigeants burundais ayant succédé les colons blancs à la tête du Burundi de promouvoir son développement économique et le bien-être de ses citoyens’’. A lui d’ajouter que ‘’Qui paie les impôts et taxes au niveau communal contribue à la promotion de l’autonomie financière des communes et ainsi à la mise en œuvre de la politique nationale de la décentralisation. Ce contribuable  permet à sa commune de prendre soin de sa population’’.

Nimbona célestin, un des participants demande aux ad,inistratifs d’impliquer les contribuables dans la prise de décision surtout celle de la fixation de la taxe communale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les membres du CIDEP soutenus par les organisations internationales comme CARE, en partenariat avec Oxfam et ActionAid souhaitent que les contribuables burundais changent  de comportement pour s’acquitter convenablement de leurs droits de payement des impôts et taxes

Ce projet qui durera 24 mois  est destiné aux autorités administratives locales, aux collecteurs d’impôts et taxes au niveau communal, aux contribuables et aux organisations citoyennes impliquées dans la promotion de la justice fiscale en général et du civisme fiscal en particulier au niveau local. Amener les intervenants à comprendre la raison d’être et l’importance des impôts et taxes afin de leur permettre d’élaborer des messages de sensibilisation efficaces.

Ce projet a trois objectifs : Amener les intervenants à comprendre la raison d’être et l’importance des impôts et taxes afin de leur permettre d’élaborer des messages de sensibilisation efficaces, permettre à ces quatre catégories d’intervenants de connaitre les entraves contextuelles à la promotion du civisme fiscal afin de mieux préparer leurs actions d’éducation au civisme fiscal et d’amener les quatre catégories d’intervenants à comprendre comment élaborer une stratégie de promotion du civisme fiscal.

 

 

 

7,917 total views, 0 views today

Categories : Development homepage

Add Comment