Scroll to Top

#Burundi |SAPROSS-BURUNDI : Une Journée de sensibilisation sur l’importance du Kiswahili

By Julien Barinzigo / Published on Saturday, 23 Jun 2018 07:21 AM / /
Président de SAPROSS-BURUNDI en noir) entouré des invités d’honneur, samedi 23 juin, Amphithéâtre J.B Ntahokaja, photo B.Julien

Sans appui financier,SAPROSS-BURUNDI  (Solutions Académiques à la Promotion du Swahili Standard)  , au nom de la promotion du Kiswahili , a pu formé des jeunes universitaires et délivré plus de 2500 certificats.’ ’Le Kiswahili est une langue inévitable. Sans la langue la communauté ne peut pas se développer’’, dixit Gildas Yihundimpundu.

 

Mr Gorgon SABUSHIMIKE, Directeur de la Radio Scolaire NDERAGAKURA :

L’Association SAPROSS-BURUNDI  a organisé une journée de sensibilisation sur l’importance du Kiswahili sous le thème ’’Langue et développement, deux éléments intimement liés.

Dans son mot d’ouverture, Gorgon Sabushimike, Directeur de la Radio Nderagakura et membre de Saprosss-Bururundi a, dans un Kiswahili standard , encouragé les membres de cette association et les invités dont la grande partie se recrutent au sein du corps professoral de l’Université du Burundi .Il a souligné l’importance de la langue Kiswahili dans le domaine de la communication, de la culture , du commerce et du  tourisme.

Gildas Yihundimpundu, trésorier/SAPROSS-BURUNDI 

‘’Le projet du Gouvernement d’enseigner le Kiswali dans les écoles primaire sn secondaires et dans les universités est une grande décision qui permet la population de communiquer avec les usagers de la langue Kiswahili  .Mais  plus encore,  l’introduction  du département  Kirundi- Kiswahili   à l’Institut de pédagogie appliquée est chose à se venter’’. Il a demandé au Gouvernement du Burundi de soutenir toutes les associations et initiatives qui visent la promotion du Kiswahili.

Gildas Yihundimpundu, trésorier de cette association qui a vu le jour dans le Campus Mutanga de l’Université  du Burundi ne mâche pas les mots :’’Celui qui n’est pas en train d’apprendre le Kiswahili dans ces derniers jours perd énormément sur la plan économique et communication. Le Kiswahili est devenue une langue  inévitable. Sans la langue la communauté ne peut pas se développer’’.

Mm Anitha Nduwimana, Professeur assistant  au département Kirundi-Kiswahili à l’Institut de Pédagogie Appliquée (IPA)

Pour Gildas, l’objectif principal de l’association SAPROSS-BURUNDI  est de former un grand nombre possible d’universitaires swahiliphones qui vont prêter main forte au Gouvernement dans l’apprentissage du Kiswahili sur tout le territoire burundais.Selon l’enquête réalisée par Sapross-Burundi dans la Province Ngozi, sur 23 établissements scolaires, 14 enseignants du Kiswahili ont suivi le programme de cette assocaition, 8 sont lauréats de l’Université du Burundi et 1 est autodidacte. Les étudiants de l’Université du Burundi, de l’Iscam et de l’Université de Ngozi suivent les enseignements du Kiswahili fournis par Sapross-Burundi.

L’exemple de Madame Anitha Nduwimana, Professeur assistant  au département Kirundi-Kiswahili à l’Institut de Pédagogie Appliquée (IPA) grâce à la maitrise du Kiswali après avoir été formée par SAPROSS-BURUNDI incite plus de jeunes universitaires à s’inscrire au cours.

Les membres de l’Association Sapross-Burundi chantent ”Amakungu yose arakuyaga” et entonnent l’hymne de l’EAC en Kiswahili

Ce samedi 23 Juin, Solutions Académiques à la Promotion du Swahili Standard) SAPROSS-BURUNDI va profiter de cette sensibilisation pour délivrer 154 certificats aux swahiliphones qui viennent de terminer le deuxième niveau du cursus de l’enseignement de la langue du Kiswahili dans le programme tel que conçu par  Sapross-Burundi.

13,064 total views, 0 views today

Add Comment