Scroll to Top

Doing Business 2019 : Le Burundi recule de quatre places

By Janvier Nzokurigomba / Published on Thursday, 01 Nov 2018 04:57 AM / /

L’édition 2019 du classement Doing Business établi par la Banque mondiale pour évaluer la qualité de l’environnement des affaires a été publié ce mercredi 31 octobre 2018. Dans ce palmarès, le Burundi a reculé de quatre places. Quant au Djibouti, Togo et Kenya, ils ont gagné de nombreuses places par rapport au classement précédent.

L’Afrique subsaharienne brille tout particulièrement dans ce palmarès puisque 40 de ses économies en ont mené 107 à bien. Le record de 290 réformes atteint il y a deux ans est battu avec un pic de 314 réformes réalisées dans 128 économies.

Globalement, il est plus facile de créer une entreprise, d’obtenir un permis de construire, un crédit ou l’électricité, de franchir les frontières avec des marchandises, de payer ses impôts ou de régler un différend commercial dans les 190 pays étudiés.

Le premier pays africain, Maurice, pointe à la 20e place ; le second, le Rwanda, à la 29e et le troisième, le Maroc, à la 60e.

L’Afrique est en retard, certes, mais elle se remue pour attirer les investissements et aider ses petites et moyennes entreprises. Le pays le plus réformateur du monde est l’Afghanistan, mais Djibouti est sur ses talons, avec un gain de 55 places en un an. Le Togo et le Kenya progressent de 19 places et la Côte d’Ivoire de 17.

« Ces résultats impressionnants me rendent optimiste pour l’avenir de l’Afrique, commente Shanta Devarajan, directeur pour l’économie du développement et chef économiste par interim de la Banque mondiale. Les géants que sont la Chine et l’Inde ne sont pas les seuls à améliorer spectaculairement leur climat des affaires. Des petits pays comme Djibouti et même des pays fragilisés par des conflits comme la Côte d’Ivoire y parviennent aussi ».

3,861 total views, 0 views today

Categories : Economy french homepage

Add Comment