;
Scroll to Top

MINEAGRIE : La production de la saison agricole 2019B est bonne par rapport à celle de 2018B

By Rédaction / Published on Tuesday, 18 Jun 2019 07:41 AM / No Comments / 250 views
                       Dr Déo Guide Rurema, Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage

Lors d’un point de presse de ce mardi 18 juin 2019, le Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage Dr Déo Guide Rurema a indiqué que la saison agricole 2019B a été caractérisée par une très bonne production des cultures vivrières et saisonnières plus spécialement pour le haricot, le riz, la patate douce, la banane et en témoigne leur disponibilité en abondance sur le marché et dans les stocks communautaires et au niveau des ménages.

Il enrichit que les estimations de récoltes montrent que la production a sensiblement augmenté par rapport a la saison de l’année dernière, ce qui montre que le pays va enregistrer 563236,8 tonnes de haricots par rapport à 189268,455 tonnes de la production de la saison agricole 2018B; 245673 tonnes de riz paddy par rapport à 179468,94 tonnes de la production de la saison agricole 2018B; 1243446,5 tonnes de patate douce par rapport à 895228,4 tonnes de la production de la saison agricole 2018B ; 112331,44 tonnes de pomme de terre par rapport à 75566,15 tonnes et 3856456,76 tonnes de banane frais contre 2029428,535 tonnes de la production de la saison agricole 2018B.

Cette augmentation de la production a entrainé une diminution des prix des denrées alimentaires sur le marché où depuis mars 2019 jusque dans ce mois de juin, le prix des principales denrées alimentaires a varié en moyenne de la manière suivante :

-Haricot : 1200Fbu à 830Fbu par kilo ;

-Riz local décortiqué : 1640Fbu à 1340Fbu par kilo ;

-Patate douce : 260Fbu à 230Fbu le kilo ;

-Banane : 400Fbu à 320Fbu par kilo ;

-Manioc 600Fbu à 500Fbu le kilo.

Cette diminution des prix sur le marche montre que le Ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage s’est engagé à continuer à œuvrer pour une augmentation de la production afin de vaincre la faim, la malnutrition et la pauvreté dans notre pays et à contribuer à la stabilisation socio-économique, de la monnaie burundaise ainsi qu’une opportunité pour la transformation de cette production.

Les facteurs ayant contribué à l’augmentation de la production agricole de la saison 2019B sont essentiellement :

-La disponibilisation des intrants agricoles à temps à travers le programme national de subvention des engrais et des semences,

-L’exploitation rationnelle des marais et des bassins versants à travers la mise en œuvre des programmes et projets,

-La synergie effective du personnel du MINEAGRIE, des partenaires ainsi que l’administration centrale,

-Mobilisation et accompagnement rapproché des producteurs et insertion des jeunes dans les activités agricoles.

Même si la production agricole est actuellement bonne, le Ministre Rurema lance un appel vibrant aux producteurs de ne pas gaspiller la production mais plutôt de la conserver dans les hangars communautaires afin de faire face  l’insécurité alimentaire liée notamment aux perturbations climatiques.

De plus, ceux qui oeuvrent dans le secteur prive, les entrepreneurs et les organisations des commercant oeuvrant dans le secteur agricole sont appellés à mettre en place des usines de transformation agroalimentaire pour valoriser cette production qui, sans doute, va croitre continuellement.

Les producteurs et l’administration centrale sont également appelés à combattre avec énergie tous les commerçants spéculateurs qui veulent spolier la production de ceux qui viennent de récolter. Tous ceux qui iront à l’encontre de ces mesures seront punis de façon exemplaire. L’agence Nationale de Gestion des Stocks de Sécurité Alimentaire doit être toujours aux côtés de la population pour l’aider à bien conserver la production.