Scroll to Top

Pourquoi sommes-nous pauvres, nous les pauvres?

By Indundi Staff / Published on Wednesday, 27 Nov 2019 07:46 AM / /

Dans le livre intutilé “Think and Grow Rich” écrit par un Américain” du nom de ” Napoléon Hill,” il cite les 13 étapes à travers lesquelles nous pouvons obtenir tout ce que nous désirons.  Comme première étape, il cite le «  DESIR ». Pour lui, avant de pouvoir obtenir ce que l’on veut, il faut l’avoir désiré ardemment. Il ne s’agit pas d’un simple désir mais plutôt d’un désir ardent.  C’est cela la condition. Il faut avoir un désir ardent.

Mais comment avoir un désir ardent ?

C’est là où le problème se pose. Nous avons tous des désirs. Nous désirons tous par exemple avoir de l’argent. Est-ce pour dire que nous n’avons pas de désir assez ardent d’avoir de l’argent alors que nous savons combien l’argent nous procure de l’indépendance ?

En lisant le livre intitulé «  The 12 Universel Laws of Success »( Les 12 lois universelles du Succès) écrit par un autre American du nom d’Herbert Harris, nous pouvons avoir la réponse à notre  question. Dans la première loi qu’il a nommée, «  La loi universelle de la pensée », Herbert Harris explique le processus par lequel nos pensées deviennent des choses. En d’autres termes, il explique comment nos pensées deviennent des réalités.

Pour lui, la pensée se matérialise en accord avec les émotions  y  associées.  Par exemple le simple désir d’avoir de  l’indépendance financière  ne suffit pas pour la voir se manifester.   Si au fond de son Cœur les émotions associées à cette pensée ne vibrent pas dans la même direction, alors l’indépendance financière n’apparaitra jamais. Si au niveau émotionnel des voix s’élèvent pour combattre votre imagination, le résultat escompté n’apparaitra  jamais. Vous n’aurez jamais la force de vous lever pour combattre. Herbert Harris explique que ce qu’il qualifie “de loi Universelle de la pensée” se compose de trois aspects :

Les pensées que nous avons de nous-mêmes (l’image que l’on a de soi-même)

Les pensées que nous avons envers  les autres (Notre attitude envers les autres)

Les pensées que nous avons envers le monde en général( la façon de voir les choses en général)

Voilà donc pourquoi nous sommes pauvres.

C’est au niveau de l’image que nous avons de nous même où le bât blesse. Comme tous les experts le montrent, tout se joue au niveau émotionnel. Nos ennemis se cachent en nous, ils  nous combattent de dedans. Ce sont des émotions que nous avons entretenues depuis notre enfance. Ce sont des sentiments que nous avons acceptés comme vrais. Des critiques, des limitations imposées mais que nous avons hébergées et nourries.

Ce que nous vivons à l’extérieur est le reflet de ce qui se passe en nous. Nous sommes soit des vainqueurs soit des vaincus. Et tant que le combat intérieur n’est pas gagné, l’extérieur ne changera jamais.

Nous sommes pauvres parce que nous cherchons nos ennemis en dehors de nous. Nous combattons les conséquences plutôt que les causes. Nous ne savons pas que le salut est entre nos mains.

Nous devrions savoir  que nos émotions actuelles ne nous prédisposent pas à la richesse. Aussi longtemps qu’elles sont ce qu’elles sont aujourd’hui, et que nous sommes encore ce qu’elles ont fait de nous,  la seule chose qu’elle nous permettront de faire  sera de blâmer. Nous serons soulagés de nous sentir irresponsables de nos malheurs et ainsi nous blâmerons tout. (l’Etat, la pluie, la malchance, Dieu, la coopération  Internationale, etc.)

C’est cette prise de conscience que le salut se trouve entre nos mains qui changera les choses. Nous devons apprendre comment les autres ont atteint le sommet pour marcher résolument vers la source. Nous devons apprendre comment les choses marchent. Nous devons savoir que les choses ne changeront jamais tant que nous n’aurons pas changé. C’est la loi du Cause à effet, on y peut rien, sinon “Nous les pauvrons serons toujours pauvres”

Add Comment