Scroll to Top

Biography

Willy Léonard est un auteur-compositeur-interprète né au Burundi en Afrique. Dans sa famille, la religion occupait une place très importante; aller à l’église constituait une obligation, un devoir même. Chaque dimanche, il devait aller se recueillir à la messe avec sa famille. C’est d’ailleurs à cet endroit que Willy a effectué ses premiers pas dans le domaine de la musique, en chantant dans la chorale des enfants de moins de cinq ans. Les enfants chantaient très tôt le matin, avant la messe des adultes, ce qui exigeait discipline et courage.

Ainsi, dès l’âge de cinq ans, il joue déjà de quelques instruments de musique, particulièrement de la guitare. Il réussit alors à se démarquer des autres enfants par sa voix déjà marquée malgré son jeune âge. Sa voix assurée et profonde domine celle des autres petits et il est vite remarqué par les gens de sa communauté.

Le jeune homme grandit et, une fois arrivé à l’école secondaire, il forme un groupe du nom de « Relax Band ». Le groupe trime dur et offre des performances les fins de semaine. Dans ce groupe, Willy est le chanteur principal et il s’accompagne à la guitare. Relax Band devient un groupe populaire à l’école secondaire qu’il fréquente. L’ascension du groupe est freinée par la guerre qui frappe le Burundi, ce qui force Willy à s’exiler en Afrique du Sud. Sa terre d’accueil lui permet de connaître des cultures différentes et d’élargir ses horizons musicaux. Il découvre, en Afrique du Sud, des mélodies exaltantes et des styles de musique nouveaux qui ont, encore aujourd’hui, une influence marquée sur sa musique.

Plus tard, le chanteur émigre au Canada pour poursuivre ses études à l’université Laval. Toujours habité par la passion de la musique, il se produit en solo dans les murs de l’université Laval, mais également sur les places publiques de la belle ville de Québec. Il travaille de concert avec l’équipe des Productions de festival des journées d’Afrique et les gens apprécient ses performances. Lors de chaque représentation, Willy croule sous des tambours d’applaudissements. Cependant, le même commentaire des spectateurs revient toujours. Ils ne comprennent pas ce que Willy chante, puisqu’il le fait en kirundi, le dialecte de son pays d’origine. Willy est attristé de ne pas être compris. Il veut se faire entendre par le public francophone et pour cela, il doit chanter en français.

Changer la langue dans laquelle il interprète ses chansons s’avère un défi de taille. Pour un chanteur immigrant, cela équivaut presque à changer carrément le style de ses chansons. L’artiste travaille d’arrache-pied et parvient à développer son propre style, en français, avec une touche moderne, mais tout en préservant la musique rattachée à ses racines, qu’il affectionne particulièrement.
Sa première chanson en français, le chanteur l’a enregistrée lui-même, dans un petit studio de l’université Laval. Par la suite, il contacte Sonny Black, un grand producteur basé à Montréal, qui produit notamment Corneille et Kamaro. Gonflé d’espoir, Willy lui envoie sa chanson, car il sait que Black à la réputation d’être un producteur ouvert à toutes les cultures et, pour cette raison, il espère une réponse favorable de sa part.
Quand il écoute la chanson de Willy, Sonny Black le contacte et lui affirme qu’il a une belle voix, de bonnes idées et surtout, qu’il aimerait le rencontrer dans son studio d’enregistrement. C’est ainsi que Willy commence à enregistrer quelques chansons. Deux ans plus tard, après plusieurs heures de travail acharné, le producteur et l’artiste finalisent un album de dix chansons, toutes en français, qui s’intitule « Merci la vie ».

Dans ses chansons, il parle surtout d’amour et d’espoir. Il décrit son parcours de vie. Sa chanson préférée, il la dédie à sa mère et l’intitule simplement « Maman », mais cette chanson rend hommage à toutes les mères du monde. L’artiste raconte les misères et les souffrances qu’une femme connaît en donnant la vie à un enfant, mais aussi tout le mal qu’elle se donne pour bien préparer à la vie celui qu’elle met au monde ainsi que pour bien l’éduquer.
L’album se démarque par sa variété rythmique. Il y en a pour tous les goûts, allant de la ballade aux rythmes électrisants. Les chansons de Willy Léonard nous permettent de voyager, mais surtout elles témoignent de la richesse culturelle de l’artiste.

Les vidéos ont été réalisés par la maison de production basée à Miami en Floride