5.5 C
New York
Wednesday, October 27, 2021
HomeBurundiLa Politique salariale toujours en débat

La Politique salariale toujours en débat

En date du 13 août 2021, la Confédération des Syndicats des Enseignants, a animé une conférence de presse, pour exprimer leurs inquiétudes à propos de la politique salariale. Emmanuel Mashandari, vice-président de la Cosessona, a commencé par un rappel de certains partenariats signes entre le gouvernement du Burundi et les syndicats des enseignants.

“Depuis que les syndicats des enseignants ont soulevé la question des disparités salariales dans l’administration publique, des tentatives de solutions ont été envisagées après de longues négociations. C’est ainsi que le gouvernement a conclu un accord avec les syndicats des enseignants portant sur les modalités d’éradiquer l’injustice salariale.

Ce fut le 10 Avril 2015. Cet accord comportait deux phases : la phase transitoire d’ajustement salariale qui devait durer quatre ans, caractérisée par le gel des annales pour les salaires jugés les plus élevées, et la phase de mise en œuvre de la politique salariale équitable, appelée aussi harmonisation des salaires. Il s’agissait aussi de mener une étude pour diagnostiquer les causes de ces disparités et en proposer une solution définitive à travers une politique salariale équitable. Cette étude a révélé des écarts énormes de salaires qui ont été provoqués par des primes et indemnités octroyés à certains secteurs au détriment des autres et a certains statuts spéciaux qui se seraient écartés du statut général des fonctionnaires.”

Pour éviter de nouvelles spéculations sectorielles, l’étude a fixé les éléments du salaire à savoir :
La part… qui dépendra de la qualification exigée pour occuper tel ou tel autre poste pour les nouveaux et le salaire de base actuel pour ceux qui sont en fonction.
La part emploi qui est une rémunération conséquente a l’emploi occupe
La part allocation familiale qui sera déterminée plus tard
En plus de ces éléments, l’étude propose une part performance qui sera un complément ponctuel de salaire en fonction des performances réalisée par l’employée.

Après la fixation des différentes composantes du salaires et calcul de la valeur du point emploi, il a été constaté qu’au lieu de trouver une solution à ces disparités, on se rend plutôt compte que les salaires seraient revus à la baisse, ce que déplore la cosessona.

Pour clore, le vice-président de la Cosessona a fait remarquer que le gouvernement et les syndicats des enseignants ont eu des points de divergences sur certaines questions. La Cosessona interpelle le gouvernement à organiser dans un futur proche, une rencontre avec les syndicats, pour faire une lecture commune du document de politique salariale.

- Advertisment -

Must Read

Jaja ngo ashaka ko abarwayi bakire indwara zabo biciye mu kwizera

0
Amazina yahawe n'abavyeyi ni Uwimana Jeanine akaba azwi kw'izina rya Jaja Jeanine Umwuga wo wo kuririmba yawutanguye akiri muto mw'ishure ry'abana mu nyuma yaho araheza abifata...