5.5 C
New York
Sunday, September 26, 2021
HomehomepageA Muramvya, la CVR revèle de nouvelles vérités

A Muramvya, la CVR revèle de nouvelles vérités

Les activités de la Commission Vérité et conciliation battent le plein. C’était vendredi 10 Septembre 2021, sur la colline Rwasazi, commune et province Muramvya, quand ladite commission a poursuivi les activités d’investigation et recherchede la vérité sur les tueries de 1972.

Dans son allocution, le président de la CVR a rappellé que diriger sans amour ne conduit ni à la paix ni au veloppementMalheureusement, le Burundi a connu  ce genre de leaders qui cherchaient la paix pour une seule partie de la population, ce qui a plongé le pays dans un cycle de violence, a-t-il rencheri.

C’est signe qu’à l’époque des atrocités, “il y avait pas de gouvernement” car chacun faisait comme bon lui semblait. C’est une triste réalité d’apprendre que les JRR, les militaires et agent de la gendarmerie aient participé sans vergognes dans de tellepratiques.

Selon lui, une question pertinente se pose toujours: Peut-on arriver à une paix durable alors que nous marchons sur des fosses communes partout nous passons?”. Il incombe à chacun de trouver une réponse à cette question mais ce qui est indéniable est qu’il est difficile sinon impossible, d’asseoir la paix dans une telle situation.

A Rumonge, des centaines de victimes brûlés vifs à essence ont été couvertes, leurs os s’étaient noircis. Un prêtre qui a vécu cette terreur est toujours vivant. Trouvé à Gitobe à Kirundo, il a pleuré et a avoué: “c’est la première fois pour moi de révéler ce que j’ai vu à Rumonge”, a dit le blanc exagenaire. Les mêmes couvertes se sont fait observées à Makamba et Muyinga. “Ce que nous avons vu était si choquant qu’on n’a pas pu dormir ce jour ”, s’est lamenté le president de la CVR.

Réitérant que la commission avait conduit les mêmes opérations en province de Mwaro deux jours avant, il a insisté que la paixdurable doit être partagé par tous les Burundais, toutes ethnies et familles confondues, reconnaissant le même berceau appelé le Burundi.

En finitive, ce qui est arrivé a été commis par les institutions de l’Etat de l’epoque car, si on mobilise les hicules militaires, les voitures privées, gouverneurs, administrateurlocaux ou/et juges pour arrêter les gens, ce sont des institutions de l’Etat. Donc le gouvernement a bien participé dans les atrocités de 1972, a conclu le président de la CVR.

Pour clore, il a fait savoir que les 5 communes composantes de la province Muramvya seront bien fouillées pour identifier toutes fosses communes non encore connues.

- Advertisment -

Must Read

# indundi Sports| Ndikumana Justin yongewe amasezerano muri Bandari Fc

0
Justin Ndikumana abandanya yizerwa muri Bandari Fc umugwi wo mu cicaro ca mbere mu gihugu ca Kenya. Kuri uyu wa gatanu waraye uheze igenekerezo rya...