BurundiCooperationfrenchFrench_newshomepageMédias

Une envelope de plus de 800 mille euros pour appuyer le secteur médiatique au Burundi

Ce vendredi 18 Février 2022, a eu lieu à Bujumbura, le lancement officiel du Projet d’Appui à la Professionnalisation des Médias (PAPROM) au Burundi, une initiative financée par l’Ambassade de France au Burundi. C’est un nouveau projet de coopération dont le montant s’elève à de plus de huit cent mille euros, donc environ deux milliards de francs burundais.

Dans son allocution, l’Ambassadeur de France au Burundi a donné l’historique, les grandes lignes et les résultats escomptés dans ce projet. Il a fait savoir que ce projet s’inscrit dans le cadre d’autres activités de cooperation bilaterale entre le Burundi et la France dans le secteur des médias. Dans les années 60, la France avait appuyé la mise en place de la maison de la radio, dans les années 80, elle a soutenu la télévision nationale. Très récement, le projet PACAM (Plan d’Action Commun à l’Appui aux Médias) dans lequel la France avait été chef de fil des bailleurs pour fonds commun dans le secteur des médias. L’objectif principale de ce projet étant de renforcer les médias burundais.

Comme résultats, on espère pouvoir atteindre les résultats suivants:

          Trois curricula universitaires mis à jour et validés dans les différentes universités partenaires,

          Une quinzaine de médias avec des capacités renforcées,

    Environ cent cinquante professionnels des organes de presse bénéficieront de formations diverses de journalistes, de techniciens audiovisuels, des gestionnaires et des financiers,

          Un travail avec différents porte-paroles du gouvernement,

          Les travaux de recherche dans les media avec la production d’un cahier de recherche.

C’est un projet ambitieux avec beaucoup de travaux à faire dans les mois qui viennent, étant donné que le projet doit se terminer en debut d’année 2023, a pourssuivi l’Ambassadeur.

Dans le discours addressé aux participants par la ministre de la Communication, de la technologie de l’information et des Medias, elle a remercié  l’Ambassade de France au Burundi qui a pensé à élaborer ce projet “dans la finalité de contribuer à la professionnalisation du secteur des média sburundais, en intervenant à la fois à la formation initiale, à la formation des formateurs, la mise à la disposition des médias des équipements, la formation des journalistes, des techniciens et des managers des entreprises de Presse”.

Elle appelle les autres partenaires au développement d’emmboiter le pas à l’ambassade de France car les besoins dans le secteur des média restent nombreux.

What's your reaction?

Related Posts

1 of 201