EconomyfrenchFrench_newshomepage

Les ONG doivent contribuer dans la collecte des recettes

L’Office Burundais des Recettes organise une réunion à l’intention des représentants des ONG basées à Bujumburavisant la sensibilisation pour le respect de lois et procédures fiscales.

Dans un point de presse animé par l’OBR ce jeudi 14 Avril 2022, Stany Ndikumana porte-parole de l’OBR fait savoir que cette catégorie de contribuables (ONG) figure parmi les contribuables ciblés par l’OBR comme partenaires clés dans la collecte des recettes.

L’objectif est d’échanger sur le respect des lois et les procédures fiscales et douanières car il s’observe des erreurs commises parfois par ignorance, méconnaissance de la loi, ou même par simple tentative d’evasion fiscale ou d’échapper à la loi. Il faut alors être au même degré de conscience pour ce qui est des exigences de la loi régissant les ONG au Burundi afin qu’elles puissent contribuer à l’amélioration des recettes fiscales.

Parmi les erreurs observées, certaines ne savent pas les procédures de demande d’exonération ou les documents que l’OBR exige dans la recherche des exonérations afin qu’elles jouissent pleinement des droits et avantages y relatifs : Certaines ONG ne savent pas comment déclarer l’impôt sur les revenus d’emploi pour leurs employés.

Quelques défauts s’observent aussi au niveau la gestion de la fin des projets ou clôture des activités. Certaines personnes achètent des véhiculesdes ONG et gardent les plaques à immatriculations temporaires alors que les ONG devraient exiger le respect de la déclaration de mise en consommation avant l’enlèvement de ces véhicules.

Pour le cas de l’impôt locative, certaines ONG n’aident pas pour que les bailleurs déclarent les vrais frais de location.

Ce sont ce genre d’erreurs que l’OBR aimerait voir corrigées mais aussi échanger sur les sanctions y relatives.

What's your reaction?

Related Posts

1 of 49