DevelopmentDiplomacyfrenchFrench_newshomepage

La diplomatie économique, moteur de développement au Burundi

Ce jeudi 09 Juin 2022, le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération au développement a organisé une journée des portes ouvertes, édition 2022 sous le thème : “La diplomatie économique au service du développement durable au Burundi.” 

Dans son allocution, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au développement a adressé le discours de circonstance. Il a d’abord rappelé la mission du ministère : “Défendre les intérêts du Burundi et son image dans le concert des Nations”. Son discours était centré sur trois points essentiels :

Gains politico-diplomatiques enregistrés au Burundi : En Décembre 2020, il y a eu levée du Burundi sur l’agenda du conseil de sécurité des NU, ensuite levée du Burundi du conseil de paix et de sécurité de l’union africaine. Il y a eu aussi la levée de sanctions infligées au Burundi par les Etats Unis et l’Union Européenne. En plus, l’organisation Internationale de la Francophonie a aussi supprimé les sanctions qu’elle avait prises contre le Burundi. Toutes ces réalisations ont porté des fruits. Il y a eu élection du Burundi à la présidence du Conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine. Récemment, le Burundi a été brillamment élu à la vice-présidence du 77e sommet des Nations Unies. Il y a aussi la nomination de Mr Domitien Ndayizeye a la présidence du conseil des sages de l’Union Africaine et Mr Sylvestre Ntibantunganya au même poste au niveau de la Communauté Est Africaine. Dans le bon voisinage, le Burundi a initié des contacts et processus de normalisation des relations bilatérales avec le Rwanda. Le point culminant sera la remise par le Rwanda des putchistes de 2015, le seul point qui reste en suspens pour la normalisation des relations entre les deux pays. En planification stratégique, plusieurs activités ont été menées pour soutenir les initiatives de la diaspora burundaise ; une stratégie de mise en œuvre de la politique nationale de la diaspora a été adoptée. Des accords de mobilité de main-d’œuvre ont été signés avec l’Arabie Saoudite, Qatar, etc.

Actions phares réalisées par le ministère : La majorité de ces actions est incluse dans le point précédent mais on peut encore mentionner l’élaboration du document de politique étrangère, la mise en place d’une loi sur le service diplomatique, la mise en œuvre de la politique du gouvernement de se doter de ses propres bâtiments à l’étranger pour ses ambassades afin de ne plus être locataire mais plutôt propriétaires

Défis et perspectives d’avenir : Il s’observe l’impact de la pandémie covid-19 qui a perturbé les services d’approvisionnement en carburant. Il y avait aussi la question de disponibilité des bâtiments suffisants pour abriter tout le personnel du ministère. Ici le ministre Shingiro a fait savoir que des infrastructures a cet effet sont en cours de construction dans la capitale politique du pays, Gitega.

Comme perspective d’avenir, Le Ministre Shingiro a promis que le Burundi ne ménagera aucun effort pour renforcer et cimenter ses relations d’amitié avec ses partenaires. Le Burundi aussi s’apprête à mener une offensive diplomatique pour chercher et multiplier les partenaires du développement. Il faut souligner aussi la promotion des infrastructures de développement au niveau régional, comme le projet du chemin de fer en cours, qui va relier la Tanzanie, le Burundi et la RDC. 

Pour clore, le Burundi s’investit activement pour tout mettre en œuvre afin de faire du rayonnement du Burundi une réalité sur la scène internationale.

What's your reaction?

Related Posts

1 of 49