frenchFrench_newshomepage

L’autorisation spéciale accordée aux musulmans est soumise aux conditions sévères contre la fièvre du Rift Valley

Dans une conférence de presse animée par le Directeur Général de l’elevage, ce mercredi 6 juillet 2022 à Bujumbura, la question de la dérogation spéciale accordée à la communauté musulmane d’abattre les bovins et les caprins pour la célébration de l’Aid Al-Kebir a été répondue.

Cette permission est accordée au moment la fièvre du Rift Valley continue à se manifester dans diverses provinces du pays. Le Directeur général de l’élevage Nkurunziza Serges, a expliqué que la communauté musulmane a imploré cette permission spéciale, qui a été accordée sous réserve de quelques conditions :

1. La collecte des bovins, ovins et caprins à abattre ont débuté le 1 Juillet pour se terminer le 8 Juillet 2022.

2. Les activités d’abattre se feront du 9 au 12 Juillet 2022

3. Les achats seront faits par les représentants de la COMIBU au niveau provincial en collaboration avec les autorités provinciales à travers tout le pays.

4. Les animaux achetés seront marqués de signe pour éviter la confusion

5. Il faudra dépister les animaux avant de les abattre ou après abattage, ce qui se fera uniquement par les experts vétérinaires issus du ministère de tutelle et la préparation de la viande devra se faire dans les familles des musulmans.

6. Tous les animaux seront abattus dans des abattoirs connus ou autorisés par les autorités compétentes

7. Les restes (sang, peau et autres) doivent être immédiatement enfouis et les places d’abattage seront immédiatement désinfectés par les produits disposés à cet effet

8. Les animaux manifestant un symptôme de n’importe quelle maladie ne seront pas abattus et seront remis au propriétaire pour traitement.

Le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de l’environnement a profité de cette occasion pour recommander les agents de sécurité et les représentants de la communauté musulmane, à veiller au strict respect de ces conditions et mesures.

En outre, la collecte des moyens nécessaires pour faire face à cette épidémie continue avec différents partenaires de développement qui contribuent significativement à la récolte de ressources. On peut citer le FIDA qui a déjà donné 1800000 USD, 500000 USD de la part de FAO, 100000 USD venu du PAM ainsi que 5000000 FBU promis par Food for the Hungry (FH). L’arrivée des premiers vaccins est attendu au début du mois d’août.

En plus, le ministère rappelle que le lait issu d’un animal bien portant et bien cuit peut être consommé sans aucun risque de contamination de la fièvre. Le ministère promet ne ménager aucun effort pour l’éradication de cette pandémie.

What's your reaction?

Related Posts

1 of 49