BurundiDevelopmentfrenchFrench_newshomepage

Les sociétés d’assurance doivent être proches et accessibles à la population

Ce jeudi 28 Juillet 2022, le premier Ministre du Burundi, Général de Police Alain Guillaume Bunyoni, a rehaussé de sa présence les cérémonies d’ouverture de la semaine dédiée à l’assurance au Burundi. Cette première édition d’un tel événement a été organisé par l’Agence de Régulation et de Contrôle des Assurances (ARCA) sous le thème central : “Le rôle socio-économique de l’Assurance”.

Dans le mot de bienvenu, le maire de la ville de Bujumbura, CP Jimmy Hatungimana, a remercié l’ARCA pour son travail et pour avoir pensé à cette semaine de sensibilisation et de faire connaître les activités des sociétés d’assurance.

Le ministre ayant les finances dans ses attributions, Domitien Ndihokubwayo a à son tour indiqué qu’avec l’opérationnalisation de l’ARCA depuis 2013, le gouvernement du Burundi s’est attelé à mettre en place un espace moderne d’assurance et on a passé de 6 sociétés d’assurances à 17 sociétés qui opèrent au pays actuellement. Il estime que les prestations des sociétés d’assurances ont généralement augmenté mais il déplore cependant que malgré ces évolutions, une bonne partie de la population ne bénéficie pas encore de la couverture des assurances. Il appelle alors à un engagement de toutes les parties prenantes pour augmenter le nombre des bénéficiaires des assurances. Il donc fait savoir que la semaine dédiée à l’assurance vient compléter les initiatives déjà en cours notamment le groupe de l’émission Ninde qui est maintenant assuré, et la création d’une radio communautaire qui aura l’assurance comme sujet principal dans ses émissions.

Dans son allocution, son Excellence le premier ministre a salué l’idée d’instaurer cette semaine qui vise à promouvoir le secteur d’assurance au Burundi.

Concernant la part du gouvernement, le premier ministre fait savoir que le gouvernement envisage une série de réformes au niveau des assurances. On peut citer la mise en place du plan comptable spécifique aux assurances qui était inexistant mais aussi l’adoption d’un cadre légal approprié aux réalités du pays mais qui répond aux standards internationaux de l’assurance.

Partant du thème central, il explique que l’objectif principal de ces activités est de rapprocher les sociétés d’assurances du grand public pour que la population puisse tirer profit du travail de ces sociétés.

Aux assureurs : “Certains ne se font pas assurer par ce qu’ils ne connaissent pas ces sociétés ou ne voient pas l’importance d’y adhérer suite à l’inefficacité qui s’observent dans le traitement des dossiers soumis par les assures”.

Aux assurés : “Il faut faire un pas et se faire assurer car les risques, les accidents tout comme la mort sont imprévisibles. Donc cette semaine est, selon lui, une bonne opportunité d’éducation à l’assurance, que tout le monde devait saisir.

What's your reaction?

Related Posts

1 of 50