Home french #urwevu| Tout ce qu’il faut savoir sur les quatre principales infections sexuellement...

#urwevu| Tout ce qu’il faut savoir sur les quatre principales infections sexuellement transmissibles (IST) curables

La chlamydiose, la gonorrhée, la trichomonase et la syphilis sont quatre conséquences possibles des rapports sexuels que nous aimerions tous pouvoir éviter. Or, d’après  de nouvelles estimations mondiales, plus d’un million de nouveaux cas de ces IST sont enregistrés chaque jour.

Fait inquiétant, même si nous n’avons jamais possédé autant d’informations sur les moyens de prévenir ces quatre maladies, les taux d’infection restent très élevés partout dans le monde.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible d’en guérir.

Une absence fréquente de symptômes

Les infections sexuellement transmissibles (IST), également appelées maladies sexuellement transmissibles (MST), sont souvent asymptomatiques. Or, lorsqu’elles ne sont pas traitées, elles peuvent avoir de graves conséquences: cécité et autres manifestations neurologiques, stérilité, transmission de la mère à l’enfant ou malformations congénitales, par exemple.

Les virus du papillome humain (VPH) et de l’hépatite B peuvent causer le cancer, mais tous deux ont un vaccin qui permet de les prévenir.

La stigmatisation dont sont victimes les personnes atteintes d’une IST peut également s’avérer traumatisante.

Les IST se transmettent principalement par contact sexuel, notamment lors d’un rapport vaginal, anal ou oral. Certaines peuvent aussi se propager par d’autres voies, comme le sang ou les produits sanguins. De nombreuses IST – notamment la chlamydiose, la gonorrhée, l’hépatite B primaire, le VIH et la syphilis – peuvent également se transmettre de la mère à l’enfant pendant la grossesse ou l’accouchement.

Les IST ne peuvent pas se propager par simple contact, par exemple en donnant à manger ou à boire, en éternuant ou lors d’une accolade.

Les dernières estimations de l’OMS portent exclusivement sur quatre IST curables: la chlamydiose, la gonorrhée, la syphilis et la trichomonase.

S’ils se manifestent, les symptômes de ces quatre infections curables sont notamment des écoulements vaginaux, des écoulements urétraux chez l’homme, des ulcères génitaux, une miction douloureuse et des douleurs abdominales.

La seule façon de savoir si vous avez une IST est de vous faire dépister. Malheureusement, la majorité de la population mondiale n’a pas accès à des tests de diagnostic fiables, en raison du coût élevé et de la disponibilité limitée des kits de dépistage au laboratoire et sur le lieu de soins. L’accès limité aux services de prise en charge des IST et la nature asymptomatique de ces infections favorisent la propagation à l’intérieur des groupes et des communautés et au niveau mondial.

source OMS

Facebook Comments

Most Popular

Basaba Reta n’abagiraneza kubagarukirako

Abanyagihugu bari muri site y’impunzi ya Kigarangamango ngo bamerewe nabi kuva bahungiye muri iyo site, hararenze amezi atanu. Bimwe mu bihanze abo banyagihugu bahungiye muri...

Ivyo basabwa kugira ngo irandagata ry’ikiza Covid-19 rigabanuke

Imiryango y'abarundi batahuka bava mu mahanga isabwa kwubahiriza imisi yo kuba ukwa bonyene mu ntumbero yo kurwanya Covid19. Bishikirizwa na Muganga Joseph Nyandwi, umuyobozi w'ikigo...

Uwoya yagarutse ku bimwagirizwa ko yoba ari ishetani

https://m.youtube.com/watch?v=5JqdE6e39HY Irene uwoya benshi bazi nka Oprah kubera ireresi yakinyemwo yitwa iryo zina, nawe haraho bishika akemeranya n'abatari bake ko ari ishetani "Jini" bivanye n'ubwiza...

Abatari bake bibajije nimba Natacha yavuga gusenga, canke yafobetse

https://m.youtube.com/watch?v=-BIr5LPrtJI Mu giswahiri umuririmvyi Natacha yaraye yanditse ko arindiriye umugabo ngo batangure gusenga. Kwoba kwari ugusenga nyene canke yari imvugo mfobeko isobanura ikindi? Ico nico...

Facebook Comments